Mondadori Store

Trova Mondadori Store

Benvenuto
Accedi o registrati

lista preferiti

Per utilizzare la funzione prodotti desiderati devi accedere o registrarti

Vai al carrello
 prodotti nel carrello

Totale  articoli

0,00 € IVA Inclusa

HISTOIRE NATURELLE DES SINGES ANTHROPOMORPHES

LE GIBBON L'ORANG LE CHIMPANZÉ LE GORILLE

Les traditions de l'antiquité soumises aux sévères épreuves de la méthode scientifique moderne se réduisent assez ordinairement à des rêves : mais il curieux de voir combien souvent ces rêves semblent être venus d'un demi-sommeil et avoir présagé la réalité. Ovide a entrevu les découvertes de la géologie : l'Atlantide est imaginaire, mais Colomb trouva le monde occidental ; les formes bizarres des centaures et des satyres n'ont d'existence que dans le domaine de l'art, et cependant tout le monde connaît des créatures qui, plus qu'eux, tiennent de l'homme quant à leur forme générale et sont cependant aussi complètement bestiales que cette moitié des combinaisons mythologiques qui appartient au bouc et au cheval. De ces êtres, qui ressemblent à l'homme, je n'ai rencontré aucune mention plus ancienne[1] que celle qui se trouve dans l'ouvrage de Pigafetta : Description du royaume de Congo[2], tracée d'après les notes d'un marin portugais, Eduardo Lopez, et publiée en 1598. Le dixième chapitre de cet ouvrage est intitulé : De animalibus quæ in hac provincia reperiuntur, et contient un passage très-court où il est dit que « dans le pays de Songan (Song ?), sur les rives du Zaïre, il y a une multitude de singes qui procurent aux seigneurs les plus grandes distractions en imitant les gestes de l'homme. » Comme ceci peut s'appliquer à presque tous les genres de singes, je n'y eusse point fait grande attention si les frères de Bry, dont les gravures ornent l'ouvrage, n'avaient jugé convenable, dans leur onzième argumentum, de représenter deux de ces simiæ magnatum deliciæ. La partie de cette gravure qui représente les singes est fidèlement copiée dans la figure 1 ; on remarquera qu'ils n'ont point de queue, qu'ils ont des bras très-longs, de grandes oreilles, et qu'ils sont à peu près de la taille des chimpanzés. Il se peut que ces singes soient le produit fictif de l'imagination de ces frères ingénieux, non moins que le dragon bipède et ailé à tête de crocodile, qui orne la même gravure ; mais il se peut aussi que les artistes aient tracé leur dessin d'après quelque description essentiellement fidèle du gorille ou du chimpanzé.

Dans les deux cas, quoique ces dessins méritent d'être remarqués en passant, les plus anciennes descriptions dignes de foi et quelque peu précises d'un animal de ce genre datent du dix-septième siècle et sont dues à un Anglais.

La première édition de ce livre extrêmement amusant, qui a pour titre Purchas his Pilgrimage, a été publiée en 1613. Là on trouve beaucoup de renvois aux relations d'un certain « Andrew Battell (mon très-proche voisin demeurant à Leigh Essex), qui servit sous Manuel Silveira Perera, gouverneur, pour le roi d'Espagne, de la cité de Saint-Paul, et qui, avec ledit gouverneur, voyagea fort avant dans le pays d'Angola. » Purchas dit encore : « Mon ami Andrew Battell, qui vécut dans le royaume de Congo » et qui « à la suite de quelque querelle avec les Portugais (dans le rang desquels il était sergent de troupe) vécut pendant huit ou neuf mois dans les bois. » De ce vieux soldat, usé par les intempéries, Purchas fut extrêmement surpris d'apprendre qu'il existait « un genre de grands singes, si l'on peut les appeler ainsi, sans queue, de la taille d'un homme, mais dont les membres ont une longueur double et une force proportionnelle, velus sur toute la surface, mais à d'autres égards en tout semblables aux hommes et aux femmes dans leur conformation physique[3]. Ils vivaient de fruits sauvages, que leur fournissaient les arbres et les bois et se logeaient pendant la nuit sur les arbres. »

Cette citation est cependant moins détaillée et moins claire dans ce qu'elle avance que certain passage du troisième chapitre de la seconde partie d'un ouvrage intitulé Purchas his Pilgrimes, publié par le même auteur en 1625 ; ce passage a été souvent cité, quoique peut-être jamai

Dettagli

Generi Scienza e Tecnica » Argomenti d'interesse generale » Storia delle scienze

Editore Gilbert Terol

Formato Ebook con Adobe DRM

Pubblicato 05/02/2020

Lingua Francese

EAN-13 1230003699263

0 recensioni dei lettori  media voto 0  su  5

Scrivi una recensione per "De la place de l'homme dans la nature"

De la place de l
 

Accedi o Registrati  per aggiungere una recensione

usa questo box per dare una valutazione all'articolo: leggi le linee guida
torna su Torna in cima