Mondadori Store

Trova Mondadori Store

Benvenuto
Accedi o registrati

lista preferiti

Per utilizzare la funzione prodotti desiderati devi accedere o registrarti

Vai al carrello
 prodotti nel carrello

Totale  articoli

0,00 € IVA Inclusa

Giambattista Vico ou Giovan Battista Vico, né le 23 juin 1668 à Naples où il est mort le 23 janvier 1744, est un philosophe de la politique, un rhétoricien, un historien et un juriste italien, qui élabora une métaphysique et une philosophie de l'histoire.

Dans ses ouvrages dont le plus célèbre est La Science nouvelle (Scienza Nuova, 1725), Vico critique le développement du rationalisme moderne et se veut un apologiste de l'Antiquité classique. Il est considéré comme le précurseur de la pensée complexe, opposée à l'analyse cartésienne et autres formes de réductionnisme et comme le premier penseur à avoir exposé les aspects fondamentaux des sciences sociales, encore que ses conceptions n'aient pas nécessairement influencé les premiers sociologues.

On lui doit également la proposition verum esse ipsum factum (« le vrai est le faire même »), qui peut être vue comme une manifestation précoce de l'épistémologie constructiviste.

D'autre part, la Science nouvelle ayant fait l'objet par Jules Michelet, d'une traduction assez libre avec le sous-titre Philosophie de l'histoire, Vico est souvent cité comme celui qui en jeta les fondements, bien que cette expression ne se trouve pas dans ses écrits (Vico utilise l'expression d'« histoire de la philosophie racontée philosophiquement »)

L'intérêt pour son œuvre a été récemment stimulé par des tenants de l'historicisme, notamment Isaiah Berlin et Hayden White.

Influence de Vico

L'influence de Vico, reconnu de son vivant plutôt comme philologue que pour son système philosophique, se mesure surtout au début du xixe siècle, lorsque Jules Michelet publie ses Principes de la philosophie de l'histoire (1827), et qu'il traduit et présente Vico comme un philosophe de l'histoire. Il en donne une lecture romantique. Son influence sera aussi considérable sur les idéalistes italiens Benedetto Croce et Giovanni Gentile, mais également sur le théoricien du syndicalisme révolutionnaire Georges Sorel. Bien qu'il n'ait pas été, à proprement parler, un historiciste, ceux-ci (Isaiah Berlin ou Hayden White) ont souvent attiré l'attention sur lui.

L'œuvre de Vico a vite été oubliée, probablement à cause aussi bien de son caractère hétérodoxe que de son obscurité plus ou moins volontaire (le style de Vico est à la fois concis, presque lapidaire, et compliqué, il a recours à des formes anciennes et emploie les mots dans des sens qui lui sont particuliers).

Dettagli

Generi Storia e Biografie » Biografie Diari e Memorie » Personaggi storici, politici e militari » Storia: specifici argomenti » Teorie e metodi della Storia

Editore Paris : J. Renouard, 1827

Formato Ebook con Adobe DRM

Pubblicato 01/07/2019

Lingua Francese

EAN-13 1230003301753

0 recensioni dei lettori  media voto 0  su  5

Scrivi una recensione per "Principes de la philosophie de l'histoire"

Principes de la philosophie de l
 

Accedi o Registrati  per aggiungere una recensione

usa questo box per dare una valutazione all'articolo: leggi le linee guida
torna su Torna in cima